Jour 7 du confinement … Confiné dans un logement insalubre ?

Si le confinement aggrave la situation, les familles qui vivent dans des logements insalubres qui les mettent en danger, sont dans des conditions très précaires depuis des années, sans que cela ne dérange grand monde…

Merci à l’Ardennais et l’Union de partager leur détresse aujourd’hui.

Les vraies questions à se poser sont nombreuses.

Pourquoi aujourd’hui et pas hier pendant la campagne électorale ?

Quelle a été la politique de la municipalité en place jusqu’à présent ?

Qui pendant la campagne des municipales en a parlé ?

Qui, dans les débats organisés, a posé des questions sur ce problème ?

L’avenir du Foot à Sedan était-il beaucoup plus important aux yeux de certains ?

Seule la liste Alternative citoyenne pour Sedan l’a intégré dans son programme de transition sociale.

En témoigne son point 15 :

–  lutter contre l’insalubrité et le mal logement en mettant en place des « mesures fortes »  :

– créer un service d’hygiène/santé et développer les contrôles d’hygiène et de salubrité dans les logements privés

– accélérer la réhabilitation des bâtiments insalubres en proposant leur acquisition à l’amiable ou en ayant recours au droit d’expropriation, dans l’objectif de les convertir en lieu de vie dynamisant le tissu urbain dans les délais les plus brefs (logements, commerces, espaces verts)
– introduire une obligation de lutte contre les passoires énergétiques à la charge des bailleurs sociaux et des propriétaires hébergeant des personnes précaires

– lutter contre les marchands de sommeil en mettant en œuvre le «permis de louer» (autorisation préalable de mise en location) et développer les contrôles d’hygiène et de salubrité dans les logements privés par l’embauche d’inspecteurs et d’inspectrices en nombre suffisant

– mettre à disposition et favoriser la construction de centres d’hébergement d’urgence et de structures d’insertion pérennes (pensions de familles, Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale…)

Guy Sanchez